Barre Menu
 
VIE CULTURELLE - MARS 2018
 
Alphonse et ses frères dans l'Enfer des tranchées
Samedi 31 Mars sera présenté à 20h30 au CAS, un spectacle pour le centenaire de la Grande Guerre : "L'enfer des tranchées" par la troupe 'Fun En Bulle', sur une mise en scène de Pierre Favre. Manifestation organisée par l'AMMAC.
 
Presentation-Spectacle-Fun-en-Bulle
[Cliquez sur la photo pour voir notre reportage]
 
La guerre menée par Alphonse et son frère Emile commence à leur recrutement le 15 décembre 1914, quelques jours seulement après qu’ils ont appris que leur frère Albert, le « sergent » Albert, venait d’être gravement blessé et évacué à l’hôpital militaire de Rennes.
 
L’intention de cette 2ème partie, L’Enfer des tranchées, est de mettre en scène tout ce qui a pu se passer entre cette fin de l’année 1914 et le 11 novembre 1918 dans les tranchées, ou sur les champs de bataille parcourus par les 2 frères ; mais aussi, bien sûr tout ce qui a pu se passer à l’arrière en même temps, c'est-à-dire à Massongy même et dans le Bas-Chablais.
L’oncle Emile, se promenant vers 1930 dans les allées de l’asile de Bassens avec son docteur (c'est-à-dire en avant scène), a tout le temps pour raconter ce dont il se souvient : le passage de la factrice apportant les ordres de mission, l’embarquement sur le quai de la gare de Machilly, la litière pour vaches de la caserne de Sathonay, la rencontre étonnante du vieux de Vinsobres…, et tous les moments difficiles que lui et Alphonse ont connus que ce soit à Salonique, en Champagne, à Dunkerque ou sur la Meuse. Mais pas que ! Il se souvient aussi avec nostalgie des bons moments passés dans ces tranchées où, hors les combats, on s’ennuyait ferme : le lièvre en civet, les blagues en patois, les concours de totos…
 
Autant de scènes réalistes que le public découvre. Il est surpris aussi par les femmes de l’arrière tirant la charrue ou papotant à la fontaine, celles de la haute société Viennoise dansant la valse avec leurs beaux officiers ; et les enfants de l’école primaire déclamant des poèmes à la gloire de leurs papas offerts à la Patrie…
 
La chanson « Novembre 18 » d’Elsa accompagnée au piano par Sylvie apporte la juste émotion à l’annonce de l’armistice mettant fin au conflit… [Texte : Pierre Favre]
 
 

   
 
Accueil-Sciez-2015